• EN SAVOIR PLUS POUR IMBOLC

                                                                      IMBOLC
                                                                  (1-2 février)
                   
            
    Autres noms: Février, Chandeleur, Candlemass, Imbolg, Le Jour de Brigid 
          Fête de Brighid, Oimealg, Imbolgc, Brigantia, Imbolic, La Fête des Lumières
                           La fête de la Vierge, Fête de Pan, Fête des Perce-neige

     

     Cette fête marque la fin de l'hiver et annonce les premiers signes du printemps.
    A Imbolc, les jours sont visiblement plus longs et des signes que l'hiver desserre sa prise apparaissent. Les premières pousses émergent du sol et les perce-neige, les "jeunes filles de février", embellissent les jardins et les bois.

    C'est la fête du feu, une fête de la lumière dédiée à la déesse celte Brigid.
    Sabbat de purification après la réclusion de l'hiver, grâce au pouvoir régénérateur du Soleil, Imbolc est également une
    célébration de la croissance spirituelle, de la purification et des nouveaux départs. C'est l'occasion pour se débarrasser des encombrements du passé.
    C'est l'une des époques traditionnelles d'initiation et par conséquent, des rituels d'engagement personnel.

    Comme la plupart des fêtes païennes, elle a ensuite été reprise par les Chrétiens, et est ainsi devenue la Chandeleur.

    Imbolc est l'une des célébrations sur laquelle nous disposons le moins de sources médiévales. Toutefois, nous savons qu'il s'agit à l'origine d'une fête Irlandaise.

    La fête irlandaise d'Imbolc a pour sens éthymologique « lustration », il s'agit donc d'une purification qui prend place à la fin de l'hiver, à l'équinoxe.
    Elle pourrait avoir pour fondement un culte lié à la fécondité.
    En Irlande, la célébration de sainte Brigitte, à cette date, conduit à penser qu'Imbolc se déroulait sous le patronage de la
    déesse préchrétienne Brigit.
    De fait, de nombreuses fêtes peuvent être en rapport avec Imbolc, mais le folklore des campagnes étant très lié au
    chritiannisme, il est très difficile de trouver des coutumes antiques et païennes.
    Les fameuses croix de Brigit ou Brigid par exemple, pourraient bien être d'origine chrétiennes.



    Imbolc souligne le rétablissement de la Déesse après que celle-ci eut donné naissance au Dieu.
    L'allongement des jours la tire de son sommeil peu à peu alors que le Dieu grandit doucement. Toutefois, son pouvoir de
    création ne se fera sentir que plus tard, au moment d'Ostara. Sa chaleur fertilise la terre et fait germer les graines.
    Dès lors le printemps fait son apparition.

    Imbolc est associée à la Déesse du feu Brighid (également parfois écrit Bridget ou Brigid selon les pays).


    Le symbolisme de cette déesse est multiple puisque outre son appartenance à l'élément Feu, elle incarne également  la mort, le tissage, l'inspiratrice des poètes, la sagesse, la fertilité, la guérison, la méditation, la recherche, la connaissance ou encore la
    patronne des forgerons et des métallurgistes.
    Elle est le feu dans la tête des poètes et le feu dans le ventre de ceux qui agissent en conformité avec leurs convictions d'où
    son aspect de déesse d'inspiration et d'action. Patronne des métallurgistes, elle détient le secret de la transformation des matières brutes en objets beaux et utiles.
    Ainsi, ce sont sur ces principes que se base la fête d'Imbolc.

     Imbolc marque la naissance des premiers agneaux et les brebis commencent à avoir du lait, d'où l'association de la fête avec la traite.

    C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est de coutume de verser du lait sur la Terre lors de la célébration d'Imbolc pour représenter symboliquement la fin de l'hiver, le retour à la vie et le printemps.

    Dans une vieille chanson, "Ailse Ban", une jeune fille apaise la vache qu'elle trait en l'assurant que "la sainte Bridget" elle-même trait "les nuages blancs dans le ciel".

    La "sainte Bridget" en question est une version christianisée de la déesse irlandaise du feu, Brigit, dont l'immense popularité
    n'a pas pu être éradiquée par le christianisme. Même parmi les païens actuels, Brigit est une déesse très appréciée, ainsi que Imbolc sa fête.

    Le rôle de Brigit comme ardente protectrice des femmes, des enfants et des jeunes animaux se reflète dans la tradition chrétienne où sainte Brigitte est la sage-femme de Marie.
    Pour la Wicca, elle est la sage-femme du printemps, la femme divine qui dirige son souffle ardent sur la Terre pour l'éveiller.
    Son rôle va jusqu'à la possibilité de nouveaux projets, beaucoup plantent des graines et des bulbes à cette époque pour représenter des domaines de la vie qu'ils désirent développer.

     



    A Imbolc, époque de renouveau, on célèbre les changements dans l'individu et autour de lui et on renouvelle l'engagement d'améliorer le monde. On honore l'étincelle de créativité divine de l'être et on appelle l'énergie.

     

     


    Retour                                                                                                                             Sommaire

    Elemiah voyance: par téléphone sans attente, gratuite,


  • Commentaires

    2
    Shama
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 14:18
    sublime
    Toujours aussi passionnant et tellement diversifier, je suis heureuse moi qui suis invalide vous m’apportez que du bonheur. Continuez ainsi ! voyance mail gratuite - http://www.romance-voyance.com
    1
    Fedelma
    Jeudi 22 Décembre 2011 à 09:28
    chanson
    bonjour je m'intéresse à votre écrit sur Imbolc, par contre, je souhaiterai savoir si vous disposez de la chanson (complète) de "Ailse Ban" ou du moins son auteur (ou le titre du livret dans lequel la chanson apparait) merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :